badge artiste@2x

Sylvain Marchal, l’auteur

Né en 1957, Sylvain Marchal fait ses études musicales à l’Université de Strasbourg ainsi qu’au Conservatoire National de Région où il remporte plusieurs prix en clarinette, formation musicale et musique de chambre. Il complète sa formation par des études et stages en direction d’orchestre, écriture, pédagogie agrémentée entre
autres, de multiples et enrichissantes rencontres artistiques, tout en revendiquant une large part d’autodidaxie !
Sylvain Marchal enseigne tôt la clarinette, le solfège et la musique d’ensemble dans de nombreuses écoles alsacienne. En 1982, il participe à la création de l’école municipale de musique de Mundolsheim, école aujourd’hui devenue Ecole Intercommunale de Musique « Ravel » qu’il dirige jusqu’en 2003.
En 1985, il devient conseiller artistique permanent de la Fédération des Sociétés de Musique d’Alsace, activité qu’il poursuit à Cadence, pôle musical régional, jusqu’en septembre 2019.
Sylvain Marchal a dirigé plusieurs orchestres d’harmonie, big-bands, opéras et, comme chef invité, de multiples formations instrumentales et vocales. De 1996 à 2016, il a conduit plus de 300 concerts sur toute la planète avec l’Orchestre symphonique des Jeunes de Strasbourg.
Conférencier et compositeur, Sylvain Marchal a fait l’objet de nombreuses commandes, créations et éditions. Il pilote des recherches historiques sur le patrimoine musical alsacien, prête sa plume à diverses revues et participe à la rédaction d’ouvrages.
Il est l’auteur de plusieurs textes, dont notamment, le conte musical « Guilhem et Alaïs », musique d’Alain Crépin et le spectacle « La boîte », réalisé en 2019.

Frédéric Unterfinger, le compositeur

Né à Colmar, Frédéric Unterfinger fait ses premières études à l’Ecole
Nationale de Musique de sa ville natale, et obtient en 1987 un premier
prix de composition au concours national de composition Rostropovitch.
Il poursuit ses études au Conservatoire National de Région de Toulouse,
dans les classes de hautbois, musique de chambre et écriture, et obtient
en 1992, des récompenses dans ces disciplines.
En 1994 il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de
Lyon, et obtient un premier prix d’Ecriture, d’Orchestration et d’Analyse
avec une spécialisation pour la musique à l’image.
Ses rencontres artistiques sont l’occasion d’une série de commandes,
d’orchestrations, d’arrangements de chansons, de compositions, pour
des spectacles ou des albums. Il va aborder le genre dans tous ses aspects : chansons françaises,
pour enfants, de films et de variété…
Il crée pour la scène de nombreuses pièces instrumentales, musiques de chambre, symphoniques
et lyriques, ainsi que de nombreux morceaux pour orchestre d’harmonie. Il compose aussi de la
musique pour des films muets de Ch. Chaplin, pour orchestre symphonique, et pour hautbois et
orchestre de chambre.
Il est depuis 2003, professeur d’écriture et d’orchestration au Conservatoire de Musique, Danse et
Théâtre de Mulhouse.

Chiara Skerath, la chanteuse

Acclamée par la critique pour «sa technique brillante» et son «timbre
velouté», la jeune soprano Suisse Chiara Skerath a récemment fait
des débuts remarqués à l’Opéra National de Bordeaux, ainsi qu’au
Théâtre des Champs Elysées à Paris.
Ses engagements récents incluent Première Dame (Mozart) à l’Opéra
National de Paris, Poppea (L’incoronazione di Poppea) à l’Opéra de
Nantes ou encore Antigone (Enescu) au Festival de Salzburg.
Chiara Skerath a déjà interprété de nombreux rôles mozartiens à
Versailles, l’Opéra de Francfort, l’Opéra du Rhin, au Queen Elizabeth
Hall à Londres, au Theater an der Wien, à Saint-Etienne et à l’Opéra
Royal de Wallonie…

Elle chante sous la baguette de chefs réputés parmi lesquels Christian Thielemann,
Marc Minkowski, Sir John Eliot Gardiner, Ingo Metzmacher, Laurence Equilbey, Emmanuelle Haïm,
Leonardo García Alarcón et Ian Page
Elle est lauréate de plusieurs concours internationaux dont le Concours Reine Elisabeth 2014
(prix du public), le Concours Nadia et Lili Boulanger 2013 (grand prix du duo chant-piano), et le
Prix Emmerich Smola 2012. Elle est boursière et soliste du Prix Pour-cent Migros 2011 et 2012.
Elle a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Camille Comparon-D’Aletto, la comédienne et metteuse en scène

Camille, pianiste de formation, obtient une licence de Musicologie en 2001 puis une maîtrise d’Etudes Théâtrales en 2004 à Strasbourg.
Parallèlement, elle débute sur scène avec la compagnie Inédit Théâtre.
Dès 2002, Camille se forme à la marionnette au Théâtre Jeune Public de
Strasbourg et jouera dès lors, dans de nombreux spectacles jeune public (Opération Petit Papa Noël, Arthur de père en fils, Hansel et Gretel et Les Contes Zinédits).
En 2005, Camille s’initie à la Commedia dell’arte et au théâtre de rue avec Carlo Boso, maître du genre international. À son tour, elle sera autrice et metteuse en scène de plusieurs spectacles de Commedia dell’arte. Depuis, elle maîtrise et anime cet outil théâtral lors d’interventions en collège et lycée et dans le monde du travail.

Camille intègre ensuite la coopérative d’artistes Artenréel et sera à l’initiative de la création
du projet « Hautepierre sur les Tréteaux » grâce auquel elle deviendra intervenante artistique
conventionnée DRAC, en milieu scolaire et extra-scolaire, ainsi qu’en milieu carcéral.
Elle dispensera des cours de théâtre d’improvisation pour adultes au CSC Fossé des Treize de
Strasbourg, de 2007 à 2011.
Comédienne improvisatrice depuis 2001, elle a participé aux différentes créations de spectacle
de la Cie Inédit Théâtre. Elle a participé à divers festivals internationaux (Saint-Petersbourg, Zurich, Lyon, Vannes, Paris, Luxembourg, Bruxelles).
Aujourd’hui, son expertise l’amène à intervenir dans le milieu de l’entreprise ou des collectivités,
pour égayer des colloques, illustrer des séminaires, former des équipes et des managers à la
communication interpersonnelle, à l’animation de Team-building et au Théâtre Verbatim.
Depuis 2020, elle a intégré l’équipe de la Revue Scoute, cabaret satirique, institution alsacienne
depuis 40 ans.

Matthieu Ritz, le directeur artistique

Il débute la musique par l’apprentissage du trombone au sein du Conservatoire à rayonnement départemental de Colmar et intègre par la suite le Conservatoire de musique, danse et art dramatique de Mulhouse ou il étudiera, en plus du trombone, la gravure musicale, le piano, l’orchestration et la direction d’orchestre dans la classe de Claude Brendel. Il développe sa pratique musicale auprès de Gilles Millière, Stéphane Guilleux, Daniel Brezinski, Michèle Becquet pour le trombone, et Claude Brendel et François-Xavier Roth pour la direction d’orchestre. Il poursuit son parcours par l’obtention du prix de perfectionnement au Conservatoire national de région de Strasbourg, dans la classe de Nicolas Moutier. Il se consacre ensuite à la direction
d’orchestre en se perfectionnant au près Miguel Etchegoncelay et Théodor Guschlbauer.
Il assure la direction artistique et musicale de l’Harmonie municipale de Wintzenheim depuis 2002 et de l’Orchestre d’harmonie municipal de Biesheim depuis 2020.
En aout 2014, il est nommé directeur de l’École de musique et de danse de Wintzenheim.
Soucieux de développer un maillage culturel sur le territoire, il est à l’origine de plusieurs projets
d’ampleur, dont « Thibaut le jongleur ».