badge artiste@2x

Eric Straumann

maire de Colmar et président de colmar agglomération

« Le spectateur est aussi important que l’artiste dans le phénomène art. », comme le disait Marcel Duchamp, l’un des artistes emblématiques de l’art moderne et considéré comme le père de l’art contemporain.
Pour ces prochaines années, le maître mot qui pourra guider notre projet culturel et artistique est « la rencontre » ou plutôt les rencontres, les échanges, les participations, les coopérations en mettant l’aspect humain au cœur du projet. La culture est d’une absolue nécessité pour une société qui explore ses transformations et qui réfléchit à son avenir. Elle donne des lectures du monde, ouvre les esprits, les frontières et parle à toutes les catégories sociales de la société.
L’espace public n’est pas une évidence, il se fragmente sous nos yeux, part à la dérive, et
disparaît parfois. L’intervention artistique doit être sollicité par nos villes, nos territoires, pour
reconstituer notre Agglomération et lui donner une vie nouvelle. Il ne s’agira pas uniquement de recomposer le lien social, c’est aussi une nouvelle gouvernance, une nouvelle impulsion qui
s’installe et une forme de compétitivité des territoires qui s’exacerbera avec des effets multiples.
Je considère que l’action culturelle ne peut pas être en dehors de notre politique urbaine,
sociétale et économique. Nous vivons une époque passionnante aux mutations extrêmement
rapides. Notre fonction à nous, médiateurs publics, consiste à porter les artistes, leurs projets, à
faire en sorte qu’ils puissent s’exprimer. Aujourd’hui, les populations sont désorientées par la vitesse et l’ampleur des changements, par les nouvelles échelles de temps et de territoire qui s’imposent à nous. Ce projet artistique Azariste et le trésor dérobé en sera un exemple, et apportera du sens dans l’espace public de Colmar Agglomération. L’art peut profondément modifier une
agglomération, des territoires divers ; l’intrusion de cette création dans notre paysage le rendra
magnifique et visible.
L’enjeu sera de produire de l’intelligence collective, un territoire intelligent. Pour cela, il faut se risquer, expérimenter. S’il est assez simple d’assumer politiquement une prise de risque artistique
dans un théâtre ou un musée, ou tout autre espace dédié à la culture, il est, à l’inverse, plus
difficile d’assumer le risque d’une expérimentation dans l’espace public, notamment sur un plan
d’eau, tel que la base nautique de Colmar-Houssen.
Pour conclure, la démocratie culturelle et les actions culturelles participatives peuvent prétendre
au statut d’outil de cohésion sociale et de développement des territoires en créant une nouvelle
place au spectateur.

Serge nicole

maire de wintzenheim et second vice-president de colmar agglomeration

Rendre la culture accessible à chaque citoyenne et citoyen est au cœur de la politique culturelle depuis 2008. À Wintzenheim, la culture est ancrée dans l’histoire de notre ville. Elle s’est construite
dans une volonté sans cesse affirmée d’offrir des pratiques artistiques et culturelles de qualité, diversifiées, ouvertes à toutes et à tous. Formidable levier d’émancipation, vecteur structurant de nos politiques éducatives, la culture est un trait d’union entre les hommes et les femmes, entre les civilisations et les époques.
À travers la création, l’éducation artistique et la médiation culturelle, nous souhaitons encore amplifier la démarche participative qui se déploie déjà dans les différents quartiers de la ville, au
travers des équipements culturels de proximité animés par des équipes dynamiques et grâce aux
associations petites ou grandes, qui œuvrent quotidiennement dans cet esprit.
Ce projet de l’Ecole de Musique et de Danse de Wintzenheim (EMDW) s’inscrit parfaitement
dans cette politique et s’exporte, cette fois-ci, au-delà de la commune, faisant ainsi rayonner
Wintzenheim à l’échelle intercommunale, à travers la musique, la danse, le théâtre…
Je tiens à remercier l’ensemble des équipes, des professeurs et des élèves de l’EMDW qui, tous, à
leur niveau, contribuent à faire vivre la culture sur le territoire communal… et au-delà !
Je tiens également à remercier tous les partenaires qui soutiennent ce beau projet et permettent
sa réalisation sur le territoire de Colmar Agglomération.

Maire-Laure Stoffel

Maire de Houssen, Vice-Présidente de Colmar Agglomération et Déléguée à la base nautique Colmar-Houssen

La présentation de ce projet d’envergure m’a immédiatement séduite. Donner une dimension
artistique et culturelle à un site d’exception est une très belle initiative. Chercher à impliquer tout le monde, petits et grands, artistes et spectateurs, professionnels et amateurs, danseurs, chanteurs, élèves, enseignants autour d’objectifs d’intérêt commun est un
pari ambitieux.
Le cadre de la base nautique Colmar-Houssen se prête à merveille à l’organisation de rencontres
autour de la danse, de la musique, du théâtre, de la méditation, de l’archéologie, rythmé par
une multitude de micro-évènements.
Ce projet, qui se déroulera sur 5 jours, est l’occasion de privilégier des moments de partage, de
rencontre, d’échanges et d’éducation populaire dans un cadre privilégié, avec en apothéose un
show aquatique et lumineux sur une scène flottante.
Je suis impatiente de découvrir notre site de loisirs dans un contexte différent…
Je me projette déjà dans l’évènement… je me vois expérimenter la méditation à l’ombre des
arbres, ou encore me lancer dans une improvisation théâtrale les pieds dans le sable … tester la
pratique d’un instrument au grand air… découvrir Azariste sous un ciel étoilé, au bord de l’eau.
Je suis ravie que la base nautique Colmar-Houssen ait été choisie pour concrétiser ce projet
unique dans la région. La base nautique devient un lieu inédit d’échange artistique et culturel de qualité, accessible à tous.
Je souhaite que ce projet collaboratif soit un réel succès, que le temps des festivités le rêve
devienne réalité…

Daniel Leroy

1er Adjoint au Maire de Wintzenheim délégué au quartier de Logelbach, à la Culture, à la Vie sportive, à la Communication et à la commande publique

Pour l’Adjoint en charge de la Culture que je suis, parler de l’Ecole de Musique et de Danse de Wintzenheim (EMDW) est toujours un plaisir qui permet d’évoquer l’excellence de ses formations
et d’affirmer la grande satisfaction de la Municipalité.
Sans faire injure à nos autres associations qui œuvrent de belle manière dans les domaines de la
Culture, l’EMDW peut être qualifiée d’association «phare» de Wintzenheim. Et, comme un phare,
elle rayonne bien plus loin que les limites de la commune.
Soutenue par un Conseil d’administration passionné et dynamique, l’EMDW est portée par un
directeur et une équipe de professeurs, tous de grande qualité et particulièrement impliqués dans
leur mission devenue un quasi sacerdoce. Toujours prête à se mettre au service de la population,
l’Ecole de musique, au-delà de l’enseignement des arts de la musique, du chant et de la danse est un exemple par ses facultés d’animation de la Ville, de promotion de la Culture et de solidarité. Je lui en suis particulièrement reconnaissant.
Aujourd’hui elle se lance dans un défi de grande ampleur et je note, ce qui est une preuve de sa
renommée de sérieux et de professionnalisme, qu’elle fédère de nombreux soutiens qu’il convient
aussi de remercier.
Elle peut se glorifier, tout comme la collectivité dont elle étend le rayonnement, de porter un
projet aussi ambitieux et qualitatif que Azariste et le trésor dérobé mais surtout, dans son rôle
éducatif, d’offrir à l’ensemble des élèves qu’elle forme, l’occasion de vivre une expérience
exceptionnelle et de côtoyer des artistes de haut niveau.
C’est avec impatience que nous allons maintenant attendre ce moment de bonheur musical où
nous pourrons les applaudir tous chaleureusement.